Vie locale

RAPPORT MORAL 2016 + ORIENTATIONS, PROJETS, AVENIRS 2016


Cher (e) s adhérents, adhérentes, sympathisants, sympathisantes, partenaires, partenaires, camarades, camarades, amis-amies, nous voici rassemblés ici ce soir en ce mercredi 29 mars de l'an de grâce 2017 pour l'assemblée générale, ordinaire et néanmoins unique des Agités du local.

Oyez oyez le rapport moral de l'année 2016

qu'en tant que présidente de la dite association, je me dois de vous délivrer ce jour. Il sera suivi des orientations puis du rapport financier et du budget prévisionnel présentés par Anne la trésorière. S'ensuivront les présentations par chaque commission de leur rapport respectifs. Viendra alors le temps des questions diverses, des corrections, des critiques, des amendements, des votes et du goûter.

Mais d'abord, qu'est-ce que le rapport moral d'une association ? C'est un texte présenté lors de son Assemblée générale et qui est censé faire le bilan de ses actions, et à travers elles, ramasser, condenser, recueillir, représenter, exprimer les valeurs et les statuts de cette association, ainsi que son état général, c'est-à-dire sa santé, tant physique que morale. Santé qui peut être piteuse, bonne, en déliquescence, en convalescence, en berne, en train, acceptable, du feu de Dieu.

En ce qui concerne les Agités du local, au regard de leurs agissements 2016 : on peut dire que la forme est grande, le moral bon, le désir de se retrouver et de fêter, intact. Les Agités du local fêteront le 1er mai 2017 leurs sept ans.

Puis, en ce qui concerne les Agités du local, au regard de leur morale : on peut dire que les valeurs sont intactes, valeurs qui sont les suivantes (santé ; bonheur ; splendeur ; dignité … ah oui pis aussi éducation populaire, curiosité, solidarité, liberté, ouverture, lien social, plaisir). En 2016, les Agités du local n'en ont pas démordu en participant à l'agitation vertueuse et amplifiée du bassin de vie uzègeois, en invitant des artistes à se sentir chez eux chez nous et en allant voir parfois ailleurs d'autres acteurs culturels du territoire, en y organisant des concerts et en nous sentant à notre tour chez nous chez eux.

Mais


Qui sont les agités ?

C'est d'abord un Conseil d'Administration composé de 16 membres cooptés1, de 16 belles et bonnes volontés libres d'être plus ou moins actives, de plus ou moins s'investir dans l'association. Les membres du C.A. sont les membres actifs de l'association. Saluons cette année l'arrivée de Patrick, David et Sabine. Du sang neuf.

Ce sont des bénévoles qui peuvent se reconnaître à l’œil plus ou moins vif qui est le leur suivant les moments de la journée, à leur pied dansant, à leur morale hédoniste (pleasure first/plaisir d'abord), leur créativité, leur amour inconditionné du genre humain ainsi qu'à cette fibre nomade manutentionnaire (nomadisme oblige), cette propension à l'acte phorique (celui de porter quelque chose), l'acte phorique, poétiquement célébré dans le Roi des aulnes de Michel Tournier, et exécuté ici au service de la fête. Ni Jésus, ni Sysiphe, ni Atlas mais Abel Tiffauges, le protagoniste dudit roman et dans lequel on peut lire de sa bouche : « Admirable ambiguïté de la phorie qui veut qu'on possède et maîtrise dans la mesure où l'on sert et s'abnie ! ».

C'est aussi une constellation d'agités non administrateurs prêts à s'investir de manière ponctuelle dans l'organisation de la fête, j'ai nommé : Magalie, Cécel, Brigitte, Pascale, Andréas, Natacha, Rémi, Eddy, Béa, Julien du SPOT, Manu, Gaël, les Michels de tous poils. Merci à eux.

Des adhérents qui adhèrent en soutien : ils sont 47 actuellement à jour de leur cotisation pour l'année 2017.

C'est également un bureau hétéro-matriarcal et anti-paritaire composée d'une trésorière, Anne Stievenart, d'une secrétaire, Mimi Bordarier et d'une présidente, moi-même.

Ce sont des artistes à découvrir qui acceptent de jouer le jeu et de s'arrêter le temps d'une soirée ou plus dans nos épineuses contrées.

Ce sont aussi toutes les associations à caractère culturel qui œuvrent à l'année sur le territoire de l'Uzège.

C'est enfin un public d'agités plus ou moins fidèles, socio-professionnellement et physiquement hétérogène, au nombre fluctuant au gré des saisons, curieux, rural, chaleureux, vivants au dire des artistes, unanimement dithyrambiques à ce sujet. La fréquentation du public varie selon de multiples facteurs selon nous, dont : la jauge propre à chaque lieu (100 au max l'hiver et 400 au max l'été), le style des concerts, la disponibilité du public. À noter cependant la stabilisation d'une belle fréquentation en hiver.

Merci à toustes, belle bande d'agités.

Et si tu veux toi aussi participer à l'organisation d'une de nos soirées- concerts, n'hésite pas à nous écrire et à nous en parler. Les agités du local sont ouverts à toutes les belles et bonnes volontés qui souhaiteraient s'y investir.


Que faisons-nous ?

Les statuts de l'association l'indiquent en substance et dans un langage pour le moins formel. Je cite, ouvrons les guillemets : « Les agités du local est une association loi 1901 qui a pour but la diffusion et la promotion de spectacles vivants ainsi que la formation artistique et plus particulièrement l'organisation de concerts variés, populaires et de qualité, à Belvezet et aux alentours, et ce tout au long de l'année ».

Ce qui veut dire, dans les faits, que nous organisons des après-midi et soirées concerts au rythme d'un par mois, et plus si affinité. Que nous avons pour principe l'entrée libre au concert, et non gratuite, entrée libre et responsable qui nous permet de nous écarter d'un des schémas classiques de la consommation : celui de la marchandise, du prix fixé sur l'étiquette et de notre obéissance. Ainsi sollicitons-nous à chaque fin de spectacle le public à l'aide d'un chapeau, à chacun de donner librement selon ses moyens et son envie, mais de donner s'il le peut, chapeau dont l'intégralité du contenu est reversé aux artistes de la soirée. C'est le public qui fait la différence. En effet, ce chapeau vient compléter le défraiement que nous pouvons reverser aux artistes : à hauteur de 150 euros pour un one-man-band, de 200 pour un duo et de 300 pour un groupe de 3 musiciens et plus. Notre budget ne nous a pas permis d'augmenter ce défraiement par rapport à l'année dernière.

Comment faisons-nous ?

Telle est la question.

Et elle rejoint aussi celle-ci : comment les artistes acceptent-ils ce défraiement+chapeau comme rémunération sonnante et trébuchante ? Car nous programmons principalement des artistes en tournée, dans les moments de days-offs, c'est-à-dire les jours sans concerts prévus, pendant lesquels nous les accueillons avec professionnalisme et accortise, les hébergeons, les nourrissons, les blanchissons, les abreuvons, et ce pendant un ou plusieurs jours, à leur demande. Ainsi faisons-nous peu de soirées-concerts les jours qui y sont ordinairement dédiés, j'ai nommé les vendredi et saturday night. C'est pourquoi le dimanche, est particulièrement propice aux agissements des Agités du local, et non pour des raisons religieuses, si telle était la question.

Les ressources de l'association proviennent des cotisations des adhérents, à partir de 5 euros, des dons de particuliers, des subventions attribuées par nos partenaires institutionnels (la Mairie de Belvezet, le Conseil Départemental, le député Christophe Cavard) ainsi que de la buvette et de la petite restauration que nous proposons lors de nos soirées-concerts. Merci à tous pour le soutien.

Nous sommes autonomes au niveau technique du son et de la lumière, grâce à un investissement initial, mais aussi grâce à la mutualisation, et à des subventions qui y auront été dédiées.

Nous parlions tout à l'heure du caractère manutentionnaire et nomade du bénévole agité. En effet, n'ayant de lieu à nous, nous installons, investissons et organisons pour chaque soirée-concert les lieux qui s'offrent à nous : principalement la salle polyvalente de Belvezet et son Théâtre de verdure, et nous assurons la sonorisation des spectacles et le rangement post festum de toute cette pagaille. Merci à la Mairie et à Véronique la gérante de l'Arbousier, le bar du village, pour la mise à disposition de ces lieux.

L'activité des Agités du local se structure formellement en commissions qui se présentent comme des organes de réflexion, de proposition et d'action ; les décisions étant prises collectivement par le C.A.. Les commissions n'ont pas à cœur d'être des forteresses : les va-et-vient, allers et retours sont encouragés dans des optiques de transversalité, de souplesse et de transmission des savoirs. Commissions que vous allez pouvoir voir à l’œuvre dans la suite de l'Assemblée générale et qui sont les suivantes : accueil et réception, programmation, bar, décoration, technique, communication, budget et surprise.

Si les Agités du local est une association née en 2010 à Belvezet et qui officie principalement dans ce village de l'Uzège à la topologie exceptionnelle et à la mythologie abondante, cela ne les empêche pas, depuis plusieurs années, d'aller voir ailleurs si vous y êtes et de s'adonner sur un mode élargi à leur activité favorite : faire des trucs à plusieurs. Je veux parler des partenariats. C'est ainsi que depuis 2013 a lieu, en partenariat avec le KPCM, la désormais traditionnelle Before Chiche ou prélude festif et musical à la fête du Pois Chiche de Montaren. Et qu'en cette année 2016, nous avons renouvelé le partenariat avec l'Artothèque Babart dans le cadre de leur fameuse Épicerie de l'art du mois de décembre, à Collias. Que nous avons accueilli le Festival itinérant du Cinéma belge en partenariat également avec la Mairie de Belvezet. Que nous avons participé à notre manière au Festival Mégal'eau de Collias, avec encore, une soirée de concerts aux petits oignons, c'était au mois de juin. Que nous sommes allés voir du côté de Saint-Quentin-la-Poterie en organisant un concert en octobre avec la fougueuse association Game of pots. Que la commission Surprise des Agités de local oragnisa en partenariat avec l’association Hôtel de Tanger le premier concours de danse de son histoire, c’était en août. Et enfin, qu’en partenariat avec la Médiathèque “La clef des arts”, la projection d’un film aura été organisé en amont du concert des Flying Padovanis en février.

En quoi consiste ces partenariats ? Ils peut s'agir de prêt de matériel, de la mise à disposition de lieu, de coup de main manutentionnaire et humain, de communication et de programmation commune, de buvette partagée, de co-production d'événements : le partenariat revêt de multiples formes en mélangeant des publics, des bénévoles et des artistes.

Dans cette optique, les Agités du local sont non seulement adhérents à la FEMAG (la Fédération des Musiques Actuelles du Gard), mais font aussi partie de son C.A.. Ils sont aussi membres d'un jeune collectif encore sans nom, un collectif né au mois de janvier et réunissant des acteurs associatifs et culturels du territoire de l'Uzège. Ce collectif rassemble pour le moment une petite douzaine de participants autour de valeurs et de projets communs. Des participants qui se sont dits que : AMANDONNÉ, quand, chaque année, le soutien financier et moral des institutions politiques est de plus en plus remises en cause, que la culture se retrouve dans la position d'une variable d'ajustement budgétaire, que l'idée d'une politique culturelle co-construite est une fois de plus mise au placard, alors le temps du « tous tout seul » peut être de l'ordre du révolu.


Mais, qu'allons-nous faire ?

Dans les temps qui courent de l'année 2017, des changements sont à venir dans le bureau, changements qui donneront lieu à une réunion du C.A. au printemps. Au niveau de l'ensemble et de la morale, on garde le cap des objectif fondateurs, pour des soirées concerts en ruralité, toute l'année, populaires, éclectiques et de qualité, en poursuivant et s'accrochant à cette tendance à la mutualisation (échanger et partager des trucs), à la collaboration (faire des trucs à plusieurs) ainsi qu'à l'externalisation (faire des trucs ailleurs).

Au niveau financier, nous visons toujours la pérennisation si ce n'est l'amplification de la rémunération des artistes que nous invitons.

Au niveau institutionnel, nous faisons partie des associations bénéficiaires de la réserve parlementaire du député Christophe Cavard pour l'année 2017. En 2016, nous l'avons investi dans des actions pédagogiques en milieu scolaire et éducatif, qu'il s'agisse de concerts pédagogiques autour de la prévention des risques auditifs, d'ateliers, de conférences, de rencontre avec des artistes, de découvertes ... La réflexion a donc été lancée, pour une diffusions humide et non sèche, comme le dirait si bien des cadres régionaux de la politique culturelle. Ainsi le 1er avril 2016 avons-nous proposé une conférence musicale hors-norme autour de l'histoire des musiques actuelles au cinéma le Capitole d'Uzès, à destination des élèves de 3ème et de 4ème du collège Jean-Louis Trintignant et d'élèves de l'ITEP des Garrigues de Sanilhac, en partenariat avec la SMAC de Nîmes Paloma et le collège. En juin, nous avons organisé une conférence du poète kanak Paul Wamo à la médiathèque de Belvezet. Dans ce cadre également, un projet d’événement multi-facette se monterait avec Radio Fuze au mois de juin. En 2017, cette subvention est destinée à la formation de certains de nos administrateurs.

La politique culturelle ne semblant pas encore au coeur du débat chez une bonne partie de nos élus, celle-ci si se retrouvant trop souvent dans la position précaire d’une variable d’ajustement soumise au diktat de la logique budgétaire, la CCPU nous a refusé son soutien financier et moral pour l’année 2017. Et nous ne sommes pas seuls dans ce cas.

Nous renouvellons en juillet notre partenariat avec l’association Game of pots en juillet dans le cadre du festival Terralha, la venue du Festival du Cinéma belge à Belvezet et la Before Chiche, prélude festif à la Fête du Pois Chiche de Montaren, le 14 mai. De plus, notre prochain concert aura lieu à et en partenariat avec Paloma, et l’exception confirmant la règle, l’entrée sera payante ! Enfin, depuis janvier, nous produisons des chroniques radiophoniques mensuelles sur les musiques actuelles intitulées “La parlotte des agités” sur les ondes de R.G.O. (88.2) et de Radio Fuze (107.5). Une convention avec cette dernière est enfin sur les rails et prête à être signée.

Merci à tous nos partenaires, avec lesquelles nous aimons tojours autant faire des choses ailleurs et à plusieurs !

Toujours dans le rayon des nouveautés, depuis le printemps dernier., la mairie de Belvezet met à notre disposition un local de stockage. Et depuis l’automne, nous montons d’un niveau la scène de la salle polyvalente grâce à des praticables communaux, améliorant ainsi notre accueil public et artiste déjà légendaires. Merci à eux. En outre, depuis cet été, nous proposons systématiquement au public une petite restauration néanmoins conséquente et qualitative, et espérons que cette dynamique se maintienne. Merci Marie et Thierry.

Les agités du local ont découvert en 2016 à Collias les avantages de l’usage de la moquette rose en extérieur. Celle-ci supportant de moins en moins bien le temps, les gens et les verres de bière qui passent, nous faisons officiellement un appel au don chez les potentiels fournisseurs de moquette présents dans l’assemblée.
Pas de logique de croissance exponentielle à signaler à ce jour chez les agités. Notre budget plutôt réduit, le caractère strictement bénévole de nos agissements et notre principe de l'entrée libre ne nous le permettant pas.

Enfin, avec la quantité inimaginable de pognon que dégage chacun des concerts des Agités du local, surtout l’hiver, une réflexion est lancée autour d’un possible séminaire à perpétuité dans les îles, Tahiti ou les Bahamas, aucune décision n’a encore été prise au sein du C.A. à ce jour.

Merci pour votre attention. J'espère avoir esquissé un tableau fidèle et entraînant des activités et de la morale passées, présentes et future des Agités du local.
Avant de laisser la parole à Anne, notre trésorière, et après avoir souhaité LONGUE VIE AUX AGITÉS, je soumets ces Rapport moral 2016 et Orientations, projets, avenirs 2017 à votre bon jugement.
  1. 1La cooptation, du latin coopatio est un mode de recrutement consistant, pour une assemblée, à désigner elle-même ses membres.





Avril 2016

RAPPORT D'ACTIVITÉS/BILAN MORAL 2015 + ORIENTATIONS, PROJETS, AVENIRS 2016



Cher (e) s adhérents, adhérentes, sympathisants, sympathisantes, partenaires, partenaires, camarades, camarades, amis-amies, belges, belges, nous voici rassemblés ici ce soir en ce mercredi 6 avril de l'an de grâce 2016 pour l'assemblée générale, ordinaire et néanmoins unique des Agités du local.

Veuillez ouïr avec votre plus belle attention le rapport d'activité/moral de l'année 2015

qu'en tant que présidente de la dite association, je me dois de vous délivrer ce jour. Il sera suivi des orientations puis du rapport financier et du budget prévisionnel présentés par Anne la trésorière. S'ensuivront les présentations par chaque commission de leur rapport respectifs. Viendra alors le temps des questions diverses, des corrections, des critiques, des amendements, des votes et du goûter.

Mimi la secrétaire se chargera de mettre en image mon discours afin que celui-ci pénètre mieux.

Mais d'abord, qu'est-ce que le rapport d'activité/moral d'une association ? C'est un texte présenté lors de son Assemblée générale et qui est censé faire le bilan de ses actions, et à travers elles, ramasser, condenser, recueillir, représenter, exprimer les valeurs et les statuts de cette association, ainsi que son état général, c'est-à-dire sa santé, tant physique que morale. Santé qui peut être piteuse, bonne, en déliquescence, en convalescence, en berne, en train, acceptable, du feu de Dieu.


En ce qui concerne les Agités du local, au regard de leurs agissements 2015 : on peut dire que la forme est grande, le moral bon, le désir de se retrouver et de fêter, intact. Les Agités du local fêtent le 1er mai 2016 leurs six ans. Ils entameront dès lors leur septième année d'existence. Le 8 mai prochain aura lieu notre 110ème soirée-concert. Nous en avons organisé 19 en 2015. Cependant, la fin d'un cycle se prépare et voici venu le moment de la maturité, du questionnement en vue de l'amélioration de nos actions. À ce sujet, une nouvelle commission s'est créée en 2015, la commission SURPRISES dont l'intention se veut enjouée, non systématique et à tendance participative pour le public, son domaine d'action privilégiée étant l'avant et l'après-concert.


Puis, en ce qui concerne les Agités du local, au regard de leur moralE : on peut dire que les valeurs sont intactes, valeurs qui sont les suivantes (santé ; bonheur ; splendeur ; dignité ; éducation populaire, curiosité, solidarité, liberté, ouverture, lien social, plaisir). En 2015, les Agités du local n'en ont pas démordu en participant à l'agitation vertueuse et amplifiée du bassin de vie uzègeois, en invitant des artistes à se sentir chez eux chez nous et en allant voir parfois ailleurs d'autres acteurs culturels du territoire, en y organisant des concerts et en nous sentant à notre tour chez nous chez eux. De plus, les Agités du local n'ont rien lâché à la mi-novembre, quand le temps ne semblait plus à la fête et que des terrorisateurs en tous genres ont voulu nous isoler encore plus les uns des autres. Ils étaient encore là en janvier pour vous démontrer que non, la vie culturelle ne se réduisait pas à des pages nécrologiques.



Mais


Qui sont les agités ?

C'est d'abord un Conseil d'Administration (le fameux C.A.) composé de 14 membres cooptés[1], de 14 belles et bonnes volontés libres d'être plus ou moins actives, de plus ou moins s'investir dans l'association.  Les membres du C.A. sont les membres actifs de l'association. Saluons cette année l'arrivée de Victor au C.A.. Du sang neuf.

Ce sont des bénévoles qui peuvent se reconnaître à l’œil plus ou moins vif qui est le leur suivant les moments de la journée, à leur pied dansant, à leur morale hédoniste, ainsi qu'à cette fibre manutentionnaire (nomadisme oblige), cette propension à l'acte phorique (celui de porter quelque chose), l'acte phorique, poétiquement célébré dans le Roi des aulnes de Michel Tournier, et exécuté ici au service de la fête. Ni J »sus, ni Sysiphe, ni Atlas mais Abel Tiffauges, le protagoniste dudit roman et dans lequel on peut lire de sa bouche : « Admirable ambiguïté de la phorie qui veut qu'on possède et maîtrise dans la mesure où l'on sert et s'abnie ! ».

C'est aussi une constellation d'agités non administrateurs prêts à s'investir de manière ponctuelle dans l'organisation de la fête, j'ai nommé : Magalie, Cécel, Brigitte, Pascale, Andréas, Samuel, Gérald, Natacha, Rémi, Eddy, Béa, Julien du SPOT, les Michels de tous poils. Merci à eux.

Des adhérents qui adhèrent en soutien : ils sont 47 actuellement à jour de leur cotisation pour l'année 2016. Ils était 94 en 2015.

C'est également un bureau hétéro-matriarcal et anti-paritaire composée d'une trésorière, Anne Stievenart, d'une secrétaire, Mimi Bordarier et d'une présidente, moi-même.

Ce sont des artistes à découvrir qui acceptent de jouer le jeu et de s'arrêter le temps d'une soirée ou plus dans nos épineuses contrées.

Ce sont aussi toutes les associations à caractère culturel qui œuvrent à l'année sur le territoire de l'Uzège.

C'est enfin un public d'agités plus ou moins fidèles, socio-professionnellement et physiquement hétérogène, au nombre fluctuant au gré des saisons, curieux, rural, chaleureux, vivant, au dire des artistes, unanimement dithyrambiques à ce sujet. La fréquentation du public varie selon de multiples facteurs selon nous, dont : la jauge propre à chaque lieu (100 au max l'hiver et 400 au max l'été), le style des concerts, la disponibilité du public. À noter cependant la stabilisation d'une belle fréquentation en hiver.

Merci belle bande d'agités.

Et si tu veux toi aussi participer à l'organisation d'une de nos soirées- concerts, n'hésite pas à nous écrire et à nous en parler. Les agités du local sont ouverts à toutes les bonnes volontés qui souhaiteraient s'y investir.





Que faisons-nous ?

Les statuts de l'association l'indiquent en substance et dans un langage pour le moins formel. Je cite, ouvrons les guillemets : « Les agités du local est une association loi 1901 qui a pour but la diffusion et la promotion de spectacles vivants ainsi que la formation artistique et plus particulièrement l'organisation de concerts variés, populaires et de qualité, à Belvezet et aux alentours, et ce tout au long de l'année ».

Ce qui veut dire, dans les faits, que nous organisons des après-midi et soirées concerts au rythme d'un par mois, et plus si affinité. Que nous avons pour principe l'entrée libre au concert, et non gratuite, entrée libre et responsable qui nous permet de nous écarter d'un des schémas classiques de la consommation : celui de la marchandise, du prix fixé sur l'étiquette et de notre obéissance. Ainsi sollicitons-nous à chaque fin de spectacle le public à l'aide d'un chapeau, à chacun de donner librement selon ses moyens et son envie, mais de donner s'il le peut, chapeau dont l'intégralité du contenu est reversé aux artistes de la soirée. C'est le public qui fait la différence. En effet, ce chapeau vient compléter le défraiement que nous pouvons reverser aux artistes : à hauteur de 150 euros pour un one-man-band, de 200 pour un duo et de 300 pour un groupe de 3 musiciens et plus. Notre budget ne nous a pas permis d'augmenter ce défraiement par rapport à l'année dernière.

Comment faisons-nous ?

Telle est la question.

Et elle rejoint aussi celle-ci : comment les artistes acceptent-ils ce défraiement+chapeau comme rémunération sonnante et trébuchante ? Car nous programmons principalement des artistes en tournée, dans les moments de days-offs, c'est-à-dire les jours sans concerts prévus, pendant lesquels nous les accueillons avec professionnalisme et accortise, les hébergeons, les nourrissons, les blanchissons, les abreuvons, et ce pendant un ou plusieurs jours, à leur demande. Ainsi faisons-nous peu de soirées-concerts les jours qui y sont ordinairement dédiés, j'ai nommé les vendredi et saturday night. C'est pourquoi le dimanche, le sunday night, est particulièrement propice aux agissements des Agités du local.

Les ressources de l'association proviennent des cotisations des adhérents, à partir de 5 euros, des dons de particuliers, des subventions attribuées par nos partenaires institutionnels (la Mairie de Belvezet, le Conseil Départemental, la CCPU et le député Christophe Cavard) ainsi que de la buvette et de la petite restauration que nous proposons lors de nos soirées-concerts. Merci à tous pour le soutien.

Nous sommes autonomes au niveau technique du son et de la lumière, grâce à un investissement initial, mais aussi grâce à la mutualisation, et à des subventions qui y auront été dédiées.

Nous parlions tout à l'heure du caractère manutentionnaire et nomade du bénévole agité. En effet, n'ayant de lieu à nous, nous installons, investissons et organisons pour chaque soirée-concert les lieux qui s'offrent à nous : principalement la salle polyvalente de Belvezet et son Théâtre de verdure, et nous assurons la sonorisation des spectacles et le rangement post festum de toute cette pagaille. Merci à la Mairie et à Véronique la gérante de l'Arbousier, le bar du village, pour la mise à disposition de ces lieux.

L'activité des Agités du local se structure formellement en commissions qui se présentent comme des organes de réflexion, de proposition et d'action ; les décisions étant prises collectivement par le C.A.. Les commissions n'ont pas à cœur d'être des forteresses : les va-et-vient, allers et retours sont encouragés dans des optiques de transversalité, de souplesse et de transmission des savoirs. Commissions que vous allez pouvoir voir à l’œuvre dans la suite de l'Assemblée générale et qui sont les suivantes : accueil et réception, programmation, bar, décoration, technique, communication, budget et surprise.

Si les Agités du local est une association née en 2010 à Belvezet et qui officie principalement dans ce village de l'Uzège à la topologie exceptionnelle et à la mythologie abondante, cela ne les empêche pas, depuis plusieurs années, d'aller voir ailleurs si vous y êtes et de s'adonner sur un mode élargi à leur activité favorite : faire des trucs à plusieurs. Je veux parler des partenariats. C'est ainsi que depuis 2013 a lieu, en partenariat avec le KPCM, la désormais traditionnelle Before Chiche ou prélude festif et musical à la fête du Pois Chiche de Montaren. Et qu'en cette année 2015, nous avons renouvelé le partenariat avec l'Artothèque Babart en organisant une soirée-concert de clôture à leur fameuse Épicerie de l'art du mois de décembre, à Collias. Que nous avons accueilli le Festival itinérant du Cinéma belge le 15 juillet en partenariat également avec la Mairie de Belvezet. Que nous avons participé à notre manière au Festival Mégal'eau de Collias, avec encore, une soirée de concerts aux petits oignons, c'était au mois de juin. Que nous avons organisé deux soirées-concerts dans ce cadre atypique qu'est le domaine Malaïgue, début juillet. Que nous nous sommes incrustés en octobre à une soirée dédicace d'Anthony Pastor à la Librairie Soie en amenant avec nous un concert, encore populaire, varié et de qualité.

En quoi consiste ces partenariats ? Ils peut s'agir de prêt de matériel, de la mise à disposition de lieu, de coup de main manutentionnaire et humain, de communication et de programmation commune, de buvette partagée, de co-production d'événements : le partenariat revêt de multiples formes en mélangeant des publics, des bénévoles et des artistes.

Dans cette optique, les Agités du local sont non seulement adhérents à la FEMAG (la Fédération des Musiques Actuelles du Gard), mais font aussi partie de son C.A.. Ils sont aussi membres d'un jeune collectif encore sans nom, un collectif né au mois de janvier et réunissant des acteurs associatifs et culturels du territoire de l'Uzège. Ce collectif rassemble pour le moment une petite douzaine de participants autour de valeurs et de projets communs. Des participants qui se sont dits que : amandonné, quand, chaque année, le soutien financier et moral des institutions politiques est de plus en plus remises en cause, que la culture se retrouve dans la position d'une variable d'ajustement budgétaire, que l'idée d'une politique culturelle co-construite est une fois de plus mise au placard, alors le temps du « tous tout seul » peut être de l'ordre du révolu.


Mais, qu'allons-nous faire ?

Dans les temps qui courent de l'année 2016, des changements sont à venir dans le bureau, changements qui donneront lieu à une réunion du C.A. à l'entrée de l'été. Au niveau de l'ensemble et de la morale, on garde le cap des objectif fondateurs, pour des soirées concerts en ruralité, toute l'année, populaires, éclectiques et de qualité, en poursuivant et s'accrochant à cette tendance à la mutualisation (échanger et partager des trucs), à la collaboration (faire des trucs à plusieurs) ainsi qu'à l'externalisation (faire des trucs ailleurs). Cependant, pour des raisons affectives, idéologiques et pragmatiques, les Agités du local de Belvezet ont vocation à organiser des fêtes principalement à Belvezet.

Au niveau financier, nous visons toujours la pérennisation si ce n'est l'amplification de la rémunération des artistes que nous invitons.

Au niveau institutionnel, nous faisons partie des associations bénéficiaires de la réserve parlementaire du député Christophe Cavard pour l'année 2016.  En 2015, nous l'avons investi en vue du maillage inter-associatif sur notre territoire. En 2016, nous l'investissons dans des actions pédagogiques en milieu scolaire et éducatif, qu'il s'agisse de concerts pédagogiques autour de la prévention des risques auditifs, d'ateliers, de conférences, de rencontre avec des artistes, de découvertes ... La réflexion est lancée, pour une diffusions humide et non sèche, comme nous pouvons l'entendre dans les hautes sphères. Ainsi le 1er avril 2016 avons-nous proposé une conférence musicale hors-norme autour de l'histoire des musiques actuelles au cinéma le Capitole d'Uzès, à destination des élèves de 3ème et de 4ème du collège Jean-Louis Trintignant et d'élèves de l'ITEP des Garrigues de Sanilhac, en partenariat avec la SMAC de Nîmes Paloma et le collège. Un projet de conférence à la médiathèque de Belvezet est aujourd'hui en chantier.

Pas de logique de croissance exponentielle à signaler à ce jour chez les agités. Notre budget plutôt réduit, le caractère strictement bénévole de nos agissements et notre principe de l'entrée libre ne nous le permettant pas. À signaler à ce sujet cependant qu'au mois de juillet dernier nous avons atteint la limite de notre plaisir et de notre bonne volonté : 5 concerts en juillet, expérience qu'a priori, nous ne renouvellerons pas, quand bien même notre union et notre envie de faire la fête n'auront pas été ébranlées.


Here we are.
Merci pour votre attention. J'espère avoir esquisse un tableau fidèle et entraînant des activités et de la morale passées, présentes et future des Agités du local.
Avant de laisser la parole à Anne, notre trésorière, et après avoir souhaité LONGUE VIE AUX AGITÉS, je soumets ces Bilan moral/Rapport d'activité 2015 et Orientations, projets, avenirs 2016 à votre bon jugement.

Clara Bordarier .



Avril 2015


         Cher(e)s adhérents, adhérentes, sympathisants, sympathisantes, partenaires, camarades, ami, amies, nous voici rassemblés en ce mercredi 8 avril de l'an de grâce 2015 pour l'assemblée générale annuelle, ordinaire et néanmoins unique des Agités du local.      

Oyez Oyez   le 


RAPPORT MORAL OU D'ACTIVITÉ     de l'année 2014

Qu'en tant que présidente de la dite association, je me dois de vous délivrer ce jour. Il sera suivi des orientations puis du rapport financier et du budget prévisionnel présentés par Anne la trésorière. S'ensuivront les questions diverses, les corrections, les critiques, ensuite le vote et enfin l'apéro.

Mais commençons par un bref rappel des objectifs généraux et fondateurs de l'association : les agités du local ont pour but, ouvrez les guillemets, « la réalisation, la diffusion et la promotion de spectacles vivants ainsi que la formation artistique », et plus particulièrement l'organisation de soirée et d'après-midi concerts variés, populaires et de qualité, à Belvezet et aux alentours, et ce tout au long de l'année.

Tous nos concerts sont en entrée libre. Les artistes sont rémunérés à hauteur de 300 euros par groupe, 100 euros pour une personne seule, s'y ajoute le contenu des chapeaux que nous faisons passer à l'issue de chaque concert. Nous programmons principalement des artistes en tournée, dans les moments de day-off, c'est-à-dire les jours sans concert prévu, pendant lesquels nous les accueillons, les hébergeons, les nourrissons, les abreuvons.

Les ressources de l'association proviennent des cotisations des adhérents (à partir de 5 euros), des subventions attribuées par nos partenaires institutionnels (la Mairie de Belvezet, le Conseil Général, la Communauté de Communes Pays d'Uzès) ainsi que des recettes de la buvette et de la petite restauration que nous proposons lors des concerts.

L'association est administrée par un Conseil d'Administration composé de membres cooptés par les membres composant le C.A. au moment de la cooptation. Les membres du C.A.  sont les membres actifs de l'association : 13 est leur nombre. Mais qui sont les agités du local ? C'est d'abord un conseil d'administration  composée de 13 membres cooptés, de 13 belles et bonnes volontés. Saluons l'arrivée cette année de Claude au C.A.. C'est aussi une constellation d'agités qui s'ignorent encore, et prêts à s'investir de manière ponctuelle dans l'organisation de la fête, j'ai nommé : Magalie la reine de la tarte, Cécel, Brigitte, Pascale, Natacha, Andreas, Rémi, Victor, Eddy, Béa, Michel et Michel, des membres de l'assoc' piquante, etc. Merci à eux. C'est également un bureau exclusivement féminin composé d'une trésorière, Anne Stievenart, une secrétaire, Mimi Prost, et d'une présidente, moi-même.  C'est enfin un public d'agités socio-professionnellement et physiquement hétérogène et fluctuant au gré des saisons, un très bon public, réceptif, expressif et chaleureux du point de vue des artistes, unanimes sur ce point.

En 2014, il y avait 125 adhérents.
En 2015, à la date du 8 avril, les adhérents agités à jour de leur cotisation sont au nombre 47.

Mais comment fonctionne tout ce beau monde ?

L'activité des agités se structure en commissions qui se présentent comme des organes de réflexion et de proposition, les décisions sont prises collectivement par le C.A.. Les commissions ne sont pas des forteresses, les va-et-vient, aller et retour sont encouragés dans des optiques de transversalité, de souplesse et de transmission des savoirs. 

Les intitulés des commissions sont les suivants :

COMMUNICATION : Mimi, Valérie, Anne, Hélène, Tristan + Sylviane et moi-même pour le collage et la radio

BUDGET : Sylviane, Anne et Christian

TECHNIQUE : Christian, Patrick, Tristan, Hervé, Michel, Sylviane, Nils

BAR ET RESTAURATION : Hélène, Nils, Alexandre

ACCUEIL : Mimi, Anne, Valérie

PROGRAMMATION : Valérie, Hervé, Tristan, Christian et moi-même

DÉCORATION : Hélène, Hervé, Patrick, Alexandre et moi-même

REPRÉSENTATION : (représentation de l'association dans des rencontres professionnelles et semi-pro, institutionnelles, etc.) est quant à elle fluctuante.

Bon, venons-en aux faits. Mais que faisons-nous ?

De janvier 2014 jusqu'à maintenant, les agités du local ont organisé 19 soirées spectacles concerts, en hiver comme en été . Alors souvenir souvenir, on enchaîne avec une énumération de type rabelaisien :

le 9 février dernier, c'était le suisse MARC AYMON et les montpeliérains de VOLIN 
le 23 mars le trio trombonnistique de BENOIT PARADIS nous a chanté le printemps 
le 29 mars, KEITH KOUNA en duo piano-voix nous a balancé à la face sa prose belle, acide et juste 
le 13 avril, en partenariat avec le K.P.C.M., à la cave coopérative de Montaren, on aura été touché par la drôle de grâce de LIOR SHOOV
le 18 mai à Argiliers, en partenariat avec Babart et le K.PC.M., on a ouvert le feu de la fête du Pois Chiche avec que des petits jeunes du coin et d'ailleurs, des petits jeunes qui n'en veulent et qui n'en donnent, j'ai nommé les BLACK LILYS, KRAZY SPACE et MOFO PARTY PLAN
le 25 mai, nous étions dans les petits jardins de Montaren pour célébrer le pois chiche avec les québécois TIREUX D'ROCHES 
le 9 juillet, c'était les clowns felliniens de la compagnie la CHOUING au théâtre de verdure 
le 14 juillet, nous avons dignement fêté la première fête internationale de Belvezet avec les HÔTESSES D'HILAIRE, VIOLETT PI et le feu d'artifice du théâtre RATATOUILLE, en partenariat avec la Mairie de Belvezet 
le 24 juillet, on l'aimait trop et il est revenu, KEITH KOUNA, avec son groupe de rock, accompagné de CIL (from Pompignan) en première partie 
le 7 août, une soirée d'été festive en bonne et due forme avec WAT, AS DE TRÊFLES et les FRÈRES JACQUARD qui se sont révélés dans toute leur splendeur 
le 13 septembre, soirée rock is not dead à Saint-Quentin en partenariat avec le Centre social, il y avait le math-noise épique de SEC et LAST BRIGADE 
le 19 octobre rouge, soirée nouvelle formation d'anciens membres de groupes connus : j'ai nommé le duo VISON et les LÉNINE RENAUD 
le 26 octobre c'était une soirée meuf avec la voix slovaque de BEATA DREISIGOVA et la pop sucrée de Québécoisie de Gaële 
le 9 novembre, nous avons pu goûter à l'expérience sensorielle d'un concert dessiné à Saint-Quentin-la-Poterie avec à la musique le disco-punk de DOCTEUR CULOTTE AND THE EVERLASTING LOVE REMEDY et au dessin : ANTHONY PASTOR et l'ATTRACTION MAGNÉTIQUE
le 14 décembre fut un partenariat avec Babart pendant l'épicerie de l'art, notre premier concert au Pont du Gard (avec l'accent), on aura apprécié LAURENT MONTAGNE de Montpellier et les mélodies rock et viriles de DIMONÉ 
le 12 février, RUFUS BELLEFLEUR avec son métal country nous en a mis plein les yeux et surtout plein les oreilles
le 22 février, nous nous sommes donnés rendez-vous pour transpirer avec SWEAT LIKE AN APE lors d'un sacré thé dansant
Je conclus la liste de ces concerts passés avec la grande claque musicale du 22 mars, j'ai nommé la grosse artillerie de DAAN, le premier belge de l'histoire des agités.

La fréquentation est variable et dépend en grande partie de la jauge du lieu d'accueil, de 80 personnes en moyenne l'hiver à 300 l'été.

Pour l'année 2014, dans ce brouhaha de dates, de noms et de souvenirs, on pourra noter malgré la stabilité du nombre de soirée par an, l'intensification des co-plateaux ainsi que l'augmentation des premières parties locales et des partenariats avec d'autres agités de par chez nous, comme le K.PC.M,  et Babart, Labelle Paloma, le Centre social de Saint Quentin la Poterie, la Mairie de Belvezet et le Pont du Gard. 

En quoi consistent ces collaborations ? Il peut s'agir de prêt de matériel, de coup de main manutentionnaire, de communication et de programmation commune, de buvette partagée, de co-production d'événements : la collaboration revêt de multiples formes en mélangeant des publics, des bénévoles et des artistes.

Dans cette optique, les agités du local sont adhérents à la FEMAG depuis le printemps dernier et font également partie d'un collectif d'associations culturelles œuvrant sur le territoire, un collectif prénommé le CCCCPU (le Collectif pour la Culture dans la Communauté de Communes du Pays d'Uzès). Ce collectif, ou grand rassemblement des petites structures à usage culturel, a pour but d'interpeller, interroger, haranguer, alpaguer, élus, futurs élus, et non élus pendant les campagnes municipales au sujet des enjeux d'une politique culturelle co-construite qui, en engageant les acteurs culturels locaux, prendrait en compte les réalités et les demandes pouvant émerger du terrain.




ORIENTATION, PROJETS, AVENIR

Pour l'année 2015, on garde le cap des objectifs fondateurs, pour une programmation populaire, variée et de qualité, en poursuivant la tendance à la mutualisation, à la collaboration ainsi qu'à l'externalisation.

Les objectifs de l'association restent pour le moment les mêmes, ce qui ne nous empêche pas de nous projeter dans un avenir de proximité. Le rassemblement et la mutualisation risquent bien d'être encore au goût du jour.



Au niveau institutionnel, nous faisons partie des associations bénéficiaires de la réserve parlementaire du député Christophe Cavard pour l'année 2014 et l'année 2015. En 2014, nous avons investi cette subvention exceptionnelle dans du matériel son, lumière et décoration. En 2015, nous l'investissons en vue du maillage inter-associatif sur notre territoire.

Au niveau financier, nous visons toujours la pérennisation et l'amplification de la rémunération des artistes que nous invitons.

Au niveau de la communication, une exposition des photographies d'Anne est toujours dans les tiroirs. Nous avons fait l'acquisition du nom de domaine www.lesagitesdulocal.fr. Nous travaillons à la création de nouvelles affiches, en collaboration avec des étudiants en infographie d'Angoulême.
Le partenariat avec R.G.O. continue : au travers de jingles annonçant nos concerts et de notre participation plus ou moins régulières à des émissions comme Port'nawak ou encore Au choeur de l'été. Nous travaillons présentement à collaborer avec Radio Fuze en mettant en place une base de données musicales agitées qui seraient insérées de façon aléatoire dans leur programmation, chaque morceau passé serait introduit par un jingle, nous avons aussi participé à l'émission « Les gens d'ici », Radio Fuze qui rencontre de grandes difficultés financières, a récemment lancé un appel à don. Nous fournirons leurs coordonnées aux futurs/futures mécènes ici présents à l'issue de l'Assemblée générale.

En ce qui concerne le rassemblement, la CCCCPU semble bien parti pour ne pas se cantonner aux échéances municipales et électorales en tous genres , mais continuer à perpétrer son action, même et surtout pendant la saison des fêtes et festivals qui approchent. De plus, les agités du local sont entrés depuis peu dans le Conseil d'Administration de la FEMAG, en même temps que le KPCM.

Mutualisation, collaboration et externalisation se poursuivent en 2015, et les premières parties locales seront présentes dans les concerts d'été, comme nous pouvons le voir dans la programmation agitée des mois qui viennent :

D'abord

le 19 avril, ROBBING MILLIONS (rock planant de Bruxelles) à 18h à la salle polyvalente de Belvezet
le 3 mai, BRUIT QUI COURT (hip-hop rock de Toulouse, à 18h à Belvezet
le 17 mai, MIXYMÉTRIE, ILHAM PROJECT, PERFECT HAND CREW + projection de courts-métrages belges, c'est la Before Chiche en partenariat avec le Kollektif Du Pois Chiche Masqué et le Festival du Film belge, à Belvezet à partir de 16h
le 13 juin, partenariat avec et pendant le Festival Mégal'eau de Collias pour une soirée concert avec MOFO PARTY PLAN + dj
le 15 juillet, en partenariat avec le Festival du Cinéma belge, projection de courts métrages belges à la thématique « agitée » et concert dessiné de L'AVVENTURRA, hommage en dessin à Fellini et chants italiens ruraux modernisés
le 30 juillet, TEN STRINGS AND A GOAT SKIN (musique traditionnelle canadienne) et les FRÈRES JACQUARD, à Belvezet à partir de 20h
le 5 août, soirée guinguette avec LES DÉLINQUANTES (duo accordéon-chanson)
le 28 août, CHOUF (chanson française engageante de Toulouse) et les MILLIARDAIRES (rock garage drolatique du Gard) .

Voilà
Avant de laisser la parole à Anne, et après avoir souhaité

« Longue vie aux agités »

je soumets ces Bilan moral/rapport d'activité 2014 et Orientations, projets, avenir 2015 à votre bon jugement.


Adopté à l’unanimité des présents




Le 13 novembre 2014


jeudi prochain (13 novembre) à 14h, aura lieu à la salle polyvalente d'Uzès un concert pédagogique "Agi-son" ou "Peace and lobe" à destination des classes de 4ème du Redounet et des 5ème de Mayac.

C'est un concert du groupe Super 8 (avec Zob) mêlant musique (of course), prévention des risques auditifs et histoire de la musique.

La campagne agi-son est nationale et peut être relayée au niveau départemental par les fédérations des musiques actuelles, c'est le cas du Gard, donc de la Femag. Le coût financier occasionné est pris en charge par le Conseil Général.

Les agités du local et le K.P.C.M. sont partenaires de cet événement en tant que relais de la Femag en Uzège.

PROJET ULTRA SON


Objectifs : 

- Mieux gérer son environnement sonore
- Sensibiliser les collégiens aux risques liés à l’écoute et à la pratique des musiques actuelles / amplifiées et à l’exposition aux décibels.
- Amener les jeunes à adapter leurs comportements et à mieux gérer leurs pratiques musicales au quotidien.
- Présenter aux collégiens un panorama de l’évolution des musiques amplifiées.
 
Contenu des concerts pédagogiques :


Le dispositif propose sur le temps scolaire, un spectacle éducatif de sensibilisation aux risques auditifs liés aux musiques actuelles.
Il se déroule sur le lieu même de la pratique réelle, scène d’une salle de concert ou de spectacle.
Il est conduit en situation scénique par le groupe SUPER 8 constitué de 4 musiciens, 1 animateur et 1 technicien du son.

A l’initiative de la FEMAG, (Fédération des Musiques Actuelles du Gard), relais régional d’Agi-Son ( AGIr pour une bonne gestion SONore),une opération de prévention est mise en place depuis 2007.
Elle confie au groupe « Super 8 » l’animation des concerts pédagogiques.

SUPER 8 a été formé à la pédagogie sur les risques auditifs au travers du dispositif « Trop Puissant » initié par la Région Provence Alpes Côte d’Azur, en partenariat avec le CRDP de l’Académie de Nice, l’ARCADE Paca et l’association AXIS qui travaille sur la formation-prévention dans les domaines sanitaire et social.

En situation de concert, le groupe propose une séance d’une heure, où alternent de manière ludique et interactive, informations, quizz, extraits musicaux et vidéos. Y sont abordés les thèmes suivants :

-  L’historique des musiques amplifiées
-  La nature du son et les systèmes d’amplification
-  Le système auditif et les traumatismes auditifs – les soins
-  Les moyens de protection
-  La législation

Un décibel mètre présent en permanence sur scène affiche le volume sonore dégagé.




7 mai 2014

Cher(e)s adhérents, adhérentes, sympathisants, sympathisantes, partenaires, camarades, amis, amies, nous voici rassemblés en ce mercredi 7 mai de l'an 2014 pour l'assemblée générale annuelle, ordinaire et néanmoins unique des Agités du local.      

Oyez Oyez   le 


RAPPORT MORAL OU D'ACTIVITÉ    

de l'année 2013

qu'en tant que présidente de la dite association, je me dois de vous délivrer ce jour. Il sera suivi des orientations puis du rapport financier et du budget prévisionnel présentés par Anne la trésorière. S'ensuivront les questions diverses, les corrections, les critiques, ensuite le vote et enfin l'apéro.

Mais commençons par un bref rappel des objectifs généraux et fondateurs de l'association : les agités du local ont pour but, ouvrez les guillemets, « la réalisation, la diffusion et la promotion de spectacles vivants ainsi que la formation artistique », et plus particulièrement l'organisation de soirée et d'après-midi concerts variés, populaires et de qualité, à Belvézet et aux alentours, et ce tout au long de l'année.

Tous nos concerts sont en entrée libre. Les artistes sont rémunérés à hauteur de 200 euros par groupe, 100 euros pour une personne seule, s'y ajoute le contenu des chapeaux que nous faisons passer à l'issue de chaque concert. Nous programmons principalement des artistes en tournée, dans les moments de day-off, c'est-à-dire les jours sans concert prévu, pendant lesquels nous les accueillons, les hébergeons, les nourrissons, les abreuvons.

Les ressources de l'association proviennent des cotisations des adhérents (à partir de 5 euros), des subventions attribuées par nos partenaires institutionnels (la Mairie de Belvézet, le Conseil Général, la Communauté de Communes Pays d'Uzès) ainsi que des recettes de la buvette et de la petite restauration que nous proposons lors des concerts.

En 2013, il y avait 193 adhérents.
En 2014, à la date du 7 mai, les adhérents agités à jour de leur cotisation sont au nombre 87.

Le bureau de l'association est composé, à l'encontre de toute exigence paritaire, d'une secrétaire, Dominique Bordarier, d'une trésorière, Anne Stievenart et d'une présidente, Clara Bordarier. L'association est administrée par un Conseil d'Administration composé de membres cooptés par les membres composant le C.A. au moment de la cooptation. Les membres du C.A.  sont les membres actifs de l'association : 12 est leur nombre.

Petit état des troupes : le moral est bon. L'envie de faire des fêtes est intacte et toujours un peu plus partagée. À déplorer cependant, le départ de Michel Lafont de l'association vers des horizons sétois, remercions le pour ce bout de route associatif passé à ses côtés, pour ses qualités scénographiques et autres qui ont donné de la couleur aux agités.

Je ne vais pas cette année faire le panégyrique de tous les membres du C.A.. Non.

Mais je tiens à vous informer qu'il y a encore du sang neuf cette année avec l'arrivée au sein du conseil d'administration des agités de Michel Serfati, guide éclairé et grand ravaleur de mou, Patriiick Moreton, Mac Gyver de l'Uzège, Alexandre Court, médecin malgré lui et la princesse Raiponce qui cherche sa tour habitable, j'ai nommé : Sylviane Martinez.

J'en profite pour remercier les belles personnes qui ponctuellement nous accompagnent dans l'organisation des soirées, j'ai nommé Claude, celle pour laquelle le père de ma sœur a quitté ma mère pour ses dons culinaires, Rémi et sa toison d'or, Natacha la brune venue du grand-est, Cécelle, l'africain blanc, et derrière le bar, entre binouze et pinard, Brigitte qui ré-invente la blouse quand Pascale ausculte les soiffards.

Mais comment fonctionne tout ce beau monde ?

L'activité des agités se structure en commissions qui se présentent comme des organes de réflexion et de proposition, les décisions sont prises collectivement par le C.A.. Les commissions ne sont pas des forteresses, les va-et-vient, aller et retour sont encouragés dans des optiques de transversalité, de souplesse et de transmission des savoirs. 

Par conséquent, si selon l'expression de Claude Lefort, le pouvoir en démocratie est emprunt d'un caractère inachevé et créatif, et se présente comme un « lieu vide » qui reste sans cesse à recréer, à reconstruire, à repenser, les agités du local font du lefortisme sans le savoir et, en dépit des apparences, le bordel qui accompagne parfois les prises de décisions est le signe extérieur de cette richesse inestimable.

Une petite parenthèse à ce sujet : le choix d'une date pour la présente A.G. a été tellement laborieux, que le bureau, de façon totalement non démocratique mais en commun accord avec lui-même, a déjà fixé la date de la prochaine A.G., le mercredi 15 avril 2015, le jour de la Saint-Paterne.

Les intitulés des commissions sont les suivants :

COMMUNICATION : Mimi, Valérie, Anne, Hélène, Tristan + Sylviane et moi-même pour le collage et la radio

BUDGET : Sylviane, Anne et Christian

TECHNIQUE : Christian, Patrick, Tristan, Hervé, Michel, Sylviane, Nils

BAR ET RESTAURATION : Hélène, Nils, Alexandre

ACCUEIL : Mimi, Anne, Valérie

PROGRAMMATION : Valérie, Hervé, Tristan, Christian et moi-même

DÉCORATION : Hélène, Hervé, Patrick, Alexandre et moi-même

REPRÉSENTATION : (représentation de l'association dans des rencontres professionnelles et semi-pro, institutionnelles, etc.) est quant à elle fluctuante.

Bon, venons en aux faits. Mais que faisons-nous ?

Les agités du local ont organisé 14 soirées concerts en 2013, toutes au village de Belvézet, à l'exception d'une soirée rock à la salle des Capitelles de Saint-Quentin-la-Poterie, soit 21 groupes d'ici et d'ailleurs qui nous aurons visité, et un public grandissant. Encore un petit rappel des dates/concerts de l'année écoulée, attention de mémoire.
Comme nous pouvons le constater, dans cette programmation 2013, l'éclectisme est toujours au rendez-vous, la tendance aux co-plateau s'est accentuée mais non systématisée mais les premières parties locales sont encore discrètes.

De plus, il convient de signaler et de revendiquer nos collaborations : celle du 25 mai avec le KPCM, R.G.O. et Labelle Paloma, dans le cadre de la Before Chiche, sorte d'apéritif culturel à la Fête du Pois Chiche, le 2 juin encore avec le KPCM dans le cadre de l'After Chiche, sorte de digestif culturel à la Fête du Pois chiche, le 8 juillet avec la Mairie de Belvézet,  le 13 septembre avec le Centre social de Saint-Quentin-la-Poterie, les 17 et 18 novembre encore et toujours avec le KPCM dans le cadre des Amplifiés, festival de promotion des musiques actuelles dans le Gard organisé par la FEMAG (Fédération des Musiques Actuelles du Gard).

En quoi consistent ces collaborations ? Il peut s'agir de prêt de matériel, de coup de main manutentionnaire, de communication et de programmation commune, de buvette partagée, de co-production d'événements : la collaboration revêt de multiples formes en mélangeant des publics, des bénévoles et des artistes. Face aux sentinelles de tous poils prophétisant des lendemains sombres, sans chanson aucune, entre choix et nécessité, la mutualisation et le rassemblement apparaissent comme de possibles moyens pour continuer et renouveler nos actions respectives.

Dans cette optique, les agités du local sont adhérents à la FEMAG depuis le printemps dernier et font également partie depuis quelques mois des signataires d'un collectif d'associations culturelles œuvrant sur le territoire, un collectif prénommé le CCCCPU (le Collectif pour la Culture dans la Communauté de Communes du Pays d'Uzès). Ce collectif, ou grand rassemblement des petites structures à usage culturel, a pour but d'interpeller, interroger, haranguer, alpaguer, élus, futurs élus, et non élus pendant les campagnes municipales au sujet des enjeux d'une politique culturelle co-construite qui, en engageant les acteurs culturels locaux, prendrait en compte les réalités et les demandes pouvant émerger du terrain.


ORIENTATION, PROJETS, AVENIR


Les objectifs de l'association restent pour le moment les mêmes, ce qui ne nous empêche pas de nous projeter dans un avenir de proximité. Le rassemblement et la mutualisation risquent bien d'être encore au goût du jour.

Au niveau administratif, l'année 2014 aura commencé par des complications juridiques, les agités du local ayant reçu un arrêté de la préfecture les informant qu'ils n'avaient plus le droit d'organiser des concerts au Tilleul bleu tant qu'il n'avait pas été certifié E.R.P., c'est-à-dire, Établissement Recevant du Public, et ce pour des raisons de sécurité et d'accessibilité. Après maintes et maintes recherches dans le code de la construction et de l'habitation, des visites aux responsables « sécurité » et « accessibilité » à la préfecture, nous avons monté un dossier de mise en conformité E.R.P. pour la cour et non pour la salle qui nécessiterait des travaux trop considérables. Le dossier a été déposé en mairie après les élections.

Au niveau institutionnel, nous faisons partie des associations bénéficiaires de la réserve parlementaire du député Christophe Cavard pour l'année 2014. Nous prévoyons notamment d'investir cette subvention exceptionnelle (au sens de : qui ne tombe pas tous les ans) dans du matériel son, lumière et décoration. À ce sujet, une nouvelle commission est née lors de la dernière réunion agitée : la commission décoration composée de Hervé, Hélène, Patrick, Alex et moi-même.

Au niveau financier, nous visons toujours la pérennisation et l'amplification de la rémunération des artistes que nous invitons.

Au niveau de la communication, une exposition des photographies d'Anne est toujours dans les tiroirs. Nous avons fait l'acquisition du nom de domaine www.lesagitesdulocal.fr. Nous travaillons à la création de nouvelles affiches, en collaboration avec des étudiants en infographie d'Angoulême.
Le partenariat avec R.G.O. continue : au travers de jingles annonçant nos concerts et de notre participation plus ou moins régulières à des émissions comme Port'nawak ou encore Au choeur de l'été. Nous travaillons présentement à collaborer avec Radio Fuze en mettant en place une base de données musicales agitées qui seraient insérées de façon aléatoire dans leur programmation, chaque morceau passé serait introduit par un jingle, nous avons aussi participé à l'émission « Les gens d'ici », Radio Fuze qui rencontre de grandes difficultés financières, a récemment lancé un appel à don. Nous fournirons leurs coordonnées aux futurs/futures mécènes ici présents à l'issue de l'Assemblée générale.

En ce qui concerne le rassemblement, la CCCCPU semble bien parti pour ne pas se cantonner aux échéances municipales et électorales en tous genres , mais continuer à perpétrer son action, même et surtout pendant la saison des fêtes et festivals qui approchent. De plus, les agités du local sont entrés depuis peu dans le Conseil d'Administration de la FEMAG, en même temps que le KPCM.

Mutualisation, collaboration et externalisation se poursuivent en 2014 , et les premières parties locales seront présentes dans les concerts d'été, comme nous pouvons le voir dans la programmation agitée des mois qui viennent :

d'abord

le 18 mai à 17h, nous renouvelons l'expérience de la Before Chiche à Argiliers, en partenariat avec Babart, le KPCM et Labelle Paloma, avec BLACK LILYS, KRAZY SPACE, et MOFO PARTY PLAN, du folk/blues au rock en passant par le Hip Hop, la soirée s'annonce éclectique et anglophone

puis

le 25 mai, nous serons accueillis à Montaren par la Fête du Pois Chiche et accueillerons en collaboration avec le KPCM, les TIREUX D'ROCHES (poésie chanson trad crade québécoise) dans les jardins derrière le temple à 15h30

ensuite

le 14 juillet, nous célébrerons la fête nationale à l'Arbousier, à partir de 20h30, avec des canadiens, les HÔTESSE D'HILAIRE (rock progressif from Acadie) et VIOLETT PI (chanson électronique décalée à tendance rock). La soirée sera agrémentée d'un tirage de feux d'artifice de poche par le Ratatouille Théâtre.

après

le 24 juillet, nous recevrons toujours à l'Arbousier, toujours à 20h30, le québecois KEITH KOUNA en formation rock, pour notre plus grand plaisir, avec CIL en première partie, « one woman rock débranché » des Cévennes

on prend les mêmes et on recommence

le 7 août, même endroit, même heure, il y aura AS DE TRÊFLE (chanson française festive) avec en première partie, WAT, trio world acoustique

Ces deux soirée-concerts seront organisés en co-production avec l'association Évoluson.

rebelote

probablement le samedi 13 septembre à la salle des Capitelles de Saint-Quentin-la-Poterie, dans le cadre de la fête des associations du Centre social, avec un concert rock à la programmation encore non confirmée

et c'est pas fini

le 19 octobre, LÉNINE RENAUD, chanson engagée et festive à la salle municipale de Belvézet

et encore

le 28 novembre, BRATSCH, chanson-jazz-tzigane-klezmer

enfin

le 14 décembre, il y aura DIMONÉ, chanson française compliquée de Montpellier, peut-être en co-plateau avec LAURENT MONTAGNE


Voilà
Avant de laisser la parole à Anne, et après avoir souhaité

« longue vie aux agités »

je soumets ces Bilan moral/rapport d'activité 2013 et Orientations, projets, avenir 2014 à votre bon jugement.

Adopté à l'unanimité des présents





font leur Assemblée Générale 2013
le mercredi 7 mai à 19 heures
au tilleul bleu
à Belvezet


Ordre du jour
  • Rapport moral (activité) 2013
  • Projets 2014  
  • Rapport financier 2013
  • Budget prévisionnel 2014
  •  Questions diverses




 Juillet 2013

Les agités  au "choeur de l'été" avec RGO  le vendredi 5 juillet à 17 heures et lundi 8 juillet à 9heures 10

et tous les dimanches soirs à 20 heures, retransmission de quelques  concerts enregistrés dans l'année. Si vous avez raté  Théa HJLMELAND, La MAISON TELLIER, MATHIS HAUG, ZOB, HAROLD MARTINEZ, GOLDEN PARAPLUIE ,  c'est le moment , si vous n'avez pas raté c'est aussi le moment de vous faire un petit plaisir.

C'est sur RGO et 88.2

 



le 17 mai 2013 quelque part à Montaren

Les agités se sont faits beaux pour radio Fuze, pour une émission transmise le 2 juin à 19 heures. C'est bêta, parce qu'il y a les CANAILLES ce soir là à Belvezet, mais pas irréparable, il y a les postcasts : Download at SpeedyShare






le 12 avril 2013



RAPPORT D'ACTIVITÉS, BILAN MORAL 2012 ET ORIENTATIONS 2013
DES AGITÉS DU LOCAL 

Cher(e)s adhérent(e)s, camarades, ami(e)s, moi Clara Bordarier, présidente des agités du local, je déclare ouverte l’assemblée générale 2012, annuelle, mais néanmoins ordinaire, des agités du local.

Chapitre I. Les concerts passés

Une année de plus en moins, la troisième pour les agités du local. Et l’on peut dire que 2012 est l’année de la maturité, de la confirmation, de l’affirmation. Oserais-je parler d’un âge d’or des agités, un âge d’or en acte qui n’en finirait pas de porter ses fruits ? Pour le moment, le moral est au beau fixe, l’entente cordiale, le travail d’équipe, les artistes performants, les partenaires bien aimables et perspicaces, et le public toujours au rendez-vous.

Au dire du lieu commun, le temps passe trop vite, certes, mais c’est quand même long, et on en a fait des choses en trois ans. Trois ans. Savez vous combien d’événements depuis nos débuts ? 36, dont 14  en 2012.

Comme le dirait si bien Hegel, c’est au crépuscule que l’oiseau de Minerve prend son envol, je vais ainsi procéder à une énumération rétrospective et post festum des soirées passées de cette année

9 décembre BARCELLA
24 novembre  Mathis Haug Trio
07 octobre Thea Hjelmeland
30 septembre Les Hôtesses d'Hilaire
14 septembre
+ Poutre+ Le Réparateur + La banda brutti+ Les Black Nuts
10 aout Suroit (folk)
20 juillet Tram des Balkans (trad)
 8 juilllet Ziskakan (Maloya)
17 juin Joseph Edgar (folk trad.)
20 mai Berushka (chansons)
15 avril Zedrus (chansons)
25 mars les Tireux d'roches (trad Québécois) 
24 mars Moran (chansons)    
dans le cadre du fameux week-end « Sors de ton capot d’poil »
7 février Vison (chansons Post - Rock)
Que de beau monde et que de monde sur la scène, devant la scène, derrière la scène. 

Chapitre 2. Les protagonistes

Sans vous refaire l’historique comme l’année dernière, je vais quand même répéter que Les agités du local est une association créée en janvier 2010, composée de membres actifs et d’adhérents en tout genre, dont le but est de proposer et d’organiser dans le village de Belvezet des événements festifs populaires, en entrée libre et de qualité, et ce tout au long de l’année. Notre organisation repose sur la mise en commun de compétences diverses et l’envie de faire quelque chose avec et de les partager.

Mais qui sont les agités ? 
En gros, les membres actifs sont les membres du C.A., le conseil d’administration. Les voici les voilà :

D’abord, d’abord y’a l’aînée qu’est belle comme un soleil et qui m’aime pareil que moi j’aime Mimi, hôtesse, membre de la commission accueil des groupes en milieu rural. A force de lasagnes et de saillies souvent drolatiques, Mimi a vite su trouver sa place au sein de l’association. Secrétaire à l’occasion.
Ensuite, y’a Tristan, the last but not the least. Le dernier arrivé en date. Lui grâce à qui nos oreilles continuent de percevoir le staccato du petit duc le soir dans les frondaisons.
Et puis, entre les deux, il y a les autres …
Nils, un garçon qui sait être au bar et au moulin, qui maîtrise la route du zinc et œuvre avec calme et accortise au sein de la commission buvette.
Hélène, qui sait trouver un temps pour tout, et voue une adoration sans faille à tout ce que l’on connaît d’outils en euse : perceuse, ponceuse, visseuse-dévisseuse, défonceuse et j’en passe.
Hervé, qui malgré des goûts musicaux, parfois douteux (Micheldelpéchien, entre autres choses) œuvre avec brio à la commission programmation. A ses côtés, il y a Valérie, qui, à la paille dans l’œil de son voisin, préfère Poutre dans son jardin.
Anne, notre bien aimée trésorière et photographe grâce à laquelle nos événements traversent déjà les frontières et un jour, l’histoire.
Et puis il y a ceux pour qui le C.A. fut une belle aventure, qui l’ont quitté mais continuent de s’agiter avec nous : j’ai nommé Michel, père et fils de M. Loyal, qui sait si bien mettre en scène et en lumière nos invités. Et Christian qui sait si bien inviter nos invités.
Nicolas, qui est absent ce soir, ingé son sourd et esthète en transhumance. Un autre gars en transhumance, Marcel, qui, entre Lomé et Saint Jean du Gard, à l’image des hirondelles, aime faire escale à Belvezet. Christelle, qui fut notre bergère/cuisinière émérite pendant un bon bout de saison.
De plus, il y a nos chers adhérents, adhérentes, qui viennent à nos concerts, qui nous soutiennent, et nous filent des coups de main occasionnels. Je remercie Michel Rondet pour ses aides précieuses. Magalie pour la banderole. Merci
Enfin, nos aimables partenaires, dont il sera plus particulièrement question dans la suite de mon propos.
Je tiens aussi à signaler que Les agités du local sont ouverts aux bonnes volontés voulant s’investir en leur sein.
Enfin, les portraits précédemment brossés à gros traits sont largement inspirés de faits et de gestes réels mais ne sauraient représenter toutes les qualités de chacun chacune. 

Chapitre 3. Le fonctionnement

Donc, comme avez pu le comprendre, nous fonctionnons en commissions.
Bar, communication, budget, administration, technique, programmation, accueil. Tels sont les objets et dénominations de chaque commission. Celles-ci sont des commissions de réflexions, elles sont ouvertes et en échange permanent. Les décisions sont néanmoins prises collectivement. Nous continuons à fonctionner sur les mêmes principes que l’année passée : accueil et hébergement des artistes sur le créneau des « day-off », circulation de chapeau et entrée libre au concert.  S'ajustant ainsi aux possibilités et actualités des artistes dans le cadre d'une tournée, la programmation est souple, réactive et continue tout au long de l'année. Cependant, depuis janvier 2013, notre trésorerie nous permet de proposer une légère rémunération venant s’ajouter au contenu du chapeau.
Nous sommes autonomes en ce qui concerne la technique (sonorisations, lumières, scénographie). Nous installons et organisons les lieux (salle municipale, Théâtre de verdure de Belvèzet ou lieu privé, le Tilleul bleu ou le Jardin social club), ainsi que l'accueil du public et des artistes, les prestations de sonorisation des spectacles, de même que nous assurons le rangement. Nous avons également procédé collectivement à un démontage de tente en bonne et due forme et à un atelier chinois de montage de câbles à rallonge, tout se passant dans la joie et la bonne humeur.
Nos financements proviennent des adhésions, des recettes du bar et du soutien des collectivités locales, c’est-à-dire nos partenaires institutionnels (j’ai nommé : la Mairie de Belvezet, la communauté de communes, le Conseil général).

Chapitre 4. Ouverture sur l’extérieur

Tout cela est bien beau. Mais ce n’est pas tout.

En 2012, les agités du local n’ont pas fait que s’affirmer, se confirmer, mûrir et bien s’entendre, ils sont aussi allés voir ailleurs. Car le territoire de l’Uzège et d’un peu plus loin fourmille d’agités en tous genres. Ainsi, le 20 juillet, nous avons co-organisé avec l’Amicale belvezetienne (maintenant L’assoc piquante), dans le cadre de la fête votive de Belvezet, une soirée concert festive avec le groupe Tram des BALKANS, qui fut un franc et mémorable succès (plus de 400 personnes selon les organisateurs). De plus, le 14 septembre, avec et au Centre social de Saint Quentin la Poterie, nous avons organisé une soirée rock-punk-noise avec les Blacknuts d’Uzès, Le réparateur, Poutre, une soirée inaugurée par la Bandabruti.

Nous avons aussi développé un partenariat avec Radio grille ouverte à Alès qui s’est traduit entre autres choses par des temps d’antenne, des participations à des émissions, un bon relais pour notre communication, et chose exceptionnelle, par des captations et retransmission parfois en direct, de certains de nos concerts sur les ondes de 88.2., et ce dans le cadre du 20ème anniversaire de la radio: Thea Hjelmeland le 7 octobre, Mathis Haug le 24 novembre et en janvier 2013 la Maison Telllier.

Merci partenaires.

J’en profite aussi pour remercier nos partenaires boissons que sont le domaine Malaïgue, Agarrus : Les vins du facteur, et Tatie Danielle et Yannick de Vins sur Cèze.

Chapitre 5. Orientations


Nous ne changeons pas de cap en 2013. Organiser des concerts à Belvezet, c’est bien, mais l’extérieur l’est aussi. La solution à cette contradiction apparente est de réussir à faire venir l’extérieur chez nous.

Ainsi et par exemple, le 25 mai au village va avoir lieu, si les conditions climatiques nous sont clémentes, un événement hors du commun, une avant-première de la fête du Pois Chiche (dénommé before Chiche), une soirée organisée à la fois par Labelle Paloma, le KPCM, Radio Grille ouverte et les agités du local. Au programme et sur deux espaces, se produiront Zob, slam’n’roll, Golden Parapluie, jazz-swinguant suédo-cévenol et Harold Martinez folkrock.

Et même que, à cette occasion, d’après des sources sûres, le Centre social de Saint Quentin va affréter deux minibus à destination du Théâtre de verdure.

Une belle fête en perspective.

Dans la même optique, nous sommes en train de préparer un partenariat avec Choux fleur et Pissenlit, association de promotion de l’agriculture biologique et du commerce équitable, dans le cadre d’un concert programmé par nos soins et prévu à la deuxième quinzaine d’août, Isabeau et les chercheurs d’or, trad- crade québécois.

De plus, nous voudrions renouveler cette année notre expérience avec et au centre social de Saint Quentin la Poterie, en organisant une soirée concert peut-être rock, et ce dans le cadre de la fête des associations.

Enfin, nous continuons le projet d’intégrer aux soirées-concerts des premières parties locales. La commission-programmation y travaille.

Les concerts à venir:

Bernard Adamus le 21 avril à 18h. Rock-blues québécois qui vient en nombre, 6 sur scène. Le coup de cœur de certains-certaines de l’association.
Fred Raspail (song-writer) et 3 minutes sur mer (duo chanson-pop), le 5 mai à 17h
Le 25 mai, la soirée susmentionnée
Le 25 juillet, les Sœurs Boulay (duo québécois, chanson) et les Hay Babies (Trio Indie pop Folk Bio acadien)
Les dates à déterminer : deux groupes de folk crade québécois, un en juin  Canailles, un en août a Isabeau et les Chercheurs d’or, sans doute en collaboration avec Choux fleur et Pissenlit
Sur ce, avant de laisser la parole à Anne, et après avoir souhaité « longue vie aux agités »
« Longue vie aux agités »

Je soumets ce bilan moral/rapport d’activité 2012 et orientations 2013 à votre bon jugement. Merci

Bilan moral, rapport d'activité et orientations 2013 approuvés à l'unanimité des présents



 le 26 mars
Images intégrées 1


font leur assemblée générale le 12 avril à 19 heures au tilleul bleu

à l'ordre du jour 

1) Rapport moral  (passé et à venir) 
composé et interprété par Clara Bordarier
2) Rapport financier (passé et à venir) 
composé et interprété par Anne Stievenart
3) Modifications des statuts de l'association 
composées et interprétées par le collectif

votre présence est aussi nécessaire que celle d'un cardinal à un conclave, et, si ça peut aider à votre venue, l'assemblée générale se clôturera  sur le son délicat d'un bouchon extirpé d'un goulot, autant dire un sol dièse.




 le 15 mars 2013 - après midi montage de câblesssss chez les Agités.....


 Explication




 Démonstration






Concentration




 Résultat

 




30 Août 2012

- c'est la rentrée des classes chez les Agités... la fin de saison se prépare, la saison 2013 et en discussion... ben ça s'agite encore !




15 juin - Mais... ? C'est nous en 4 eme de couverture du Républicain D'Uzès !!!





"Grande assemblée générale 2012, le samedi 21 avril"...


Rapport moral et bilan activité de l' Association les agités du local
Nous avons créé cette association en 2010, au départ entre voisins à Belvezet,  dans l’idée de diffuser, promouvoir, réaliser des spectacles vivants et organiser des manifestations artistiques populaires, variées et de qualité. Donner aux habitants de Belvezet et de ses environs, la possibilité de découvrir des talents nouveaux ou plus reconnus, de la scène nationale et internationale, donner aux artistes l’opportunité de s’exprimer dans un cadre convivial, et d’être avec le public dans une proximité relationnelle, sont également des objectifs de notre démarche.
Ce qu’il faut retenir de ça,
C’est  que nous faisons dans le local, l’extérieur  vient chez nous. Dans l'idée de dynamiser la zone rurale dans laquelle nous vivons.
Les conditions dans lesquelles nous accueillons les artistes sont claires, c’est de l’échange : Les artistes qui viennent sont des professionnels, ils ne sont pas rémunérés de monnaie sonnante et trébuchante : un concert contre un hébergement . Nous faisons une  déclaration  sacem et  avec le  le chapeau , la vente de disques, et l'économie de perdiem et  d'hotel, les artistes sont très satisfaits des conditions que nous leur offrons.
Nos manifestations sont gratuites pour le public
Nous ne concentrons pas les concerts sur la saison touristique. Nous vivons tous ici, et nous avons envie de voir des spectacles toutes l’année. Nous organisons environ un concert par mois
Notre association est à taille humaine. Nous sommes une trentaine d’adhérents, dont une dizaine de membres actifs. Les voisins sont toujours là mais d’autres personnes se sont ajoutées depuis. Même si nous bénéficions d’une subvention du conseil général pour cette année et d’une aide de la mairie de Belvezet, nos ressources proviennent des recettes du bar , des adhésions et des dons. L’adhésion est de 5 euros minimum l’année.
La programmation
En 2011 nous avons organisé 11 concerts, 1 soirée théâtre, une soirée cirque et une soirée philo.
Cette année en février nous avons reçu le groupe VISON (rock), en mars MORAN (chanson pop) et les TIREUX DE ROCHES (trad Québec), en avril ZEDRUS (chanson suisse), en mai BERUSHKA (chanson pop)
Le 17 juin nous recevrons JOSEPH EDGAR (rock québécois)
le 8 juillet ZISKAKAN (world pop maloya de la réunion)
le 20 juillet, en association avec l’amicale de belvezet pour le premier soir de la fête votive de Belvezet, nous accueillerons TRAM DES BALKANS (festif klejmer)
le 10 aout  SUROIT (traditionnel québécois)
le 14 septembre POUTRE et LE REPARATEUR (rock).
En prévision nous devrions accueillir les HOTESSES D’HILAIRE (rock acadien) en octobre et BARCELLA (chanson française) en novembre.
Toutes les infos sont sur le blog de l’association lesagitesdulocal.blogspot.com
Certaines personnes de l’association travaillent ou ont travaillé dans le monde professionnel du spectacle, et nous avons un réseau social bien développé.
En dehors des compétences et des envies de chacun d'entre nous, nous avons eu l’idée de cette association parce qu’à Belvezet il y a un lieu propice à ce genre de chose, c’est le théâtre de verdure, avec le café municipal de l’arbousier et la salle polyvalente, tout ça réuni en un même endroit, et que ce lieu est fabuleux, et que nous avons eu l’envie de le partager avec le public et avec les artistes, et puis la mairie nous soutient , peu financièrement (la commune n’est pas riche),  mais logistiquement et moralement nous avons son appui.
Finalement les agités du local c’est la conjoncture d’un lieu, de voisins, d'amis, d’artistes et d’un public, et ça se passe plutôt bien.


12 février 2012

Deux ordinateurs branchés un dimanche après midi dans une cuisine du village... Mais que se passe-t-il ?... réponse dans quelques... heu... bientôt.




14 septembre 2011

la saison commence par finir, et pour mieux débattre des échéances à venir en 2012... enfin... en 2012... en ce qui concerne notre "agitation locale",... et peut être aussi... enfin bref... nous vous invitons à l’apéro de la rentrée...


 Youpi !

C'est le travail photographique de Anne, "l' agitée" trésorière / photographe" de l' asso. qui a eu le 1 er prix... Anne du champagne !!! Anne du champagne !!!



nouvelles du ministère de l' extérieur  :

Nos "sticker's" ?... "stiqueurs"... ?...  "steecoeurz"... ? Rooooooh, merde, je ne sais jamais comment ça s'écrit ce mot... bref... nos auto - collant,  ont été aperçus dans la déco du "bar pro" du festival international de rue d'Aurillac !!!
 


Jeannot !

le 14 mai 2011, ben y'a Jeannot il a cassé sa pipe !
 
C'couillon !
 
Pas de vieillesse... non ! 

D'une chute dans ses escaliers, en pleine nuit.

Jeannot, il allait avoir 80 ans, et était pour tout les "Agité-e-s" un phare...

Salut p' tit pépère, et merci pour tous tes apprentissages ! 
 


samedi 9 avril 2011 - Assemblée générale


 

21 janvier 2011 - 1er apéro de l'année !!!